Publié par : Philippe Nantermod | août 25, 2009

Merci Hans Rudolf Merz.

Hans Rudolf Merz n’a pas vendu la Suisse. Il a présenté des excuses, et il a bien fait.

Ma fierté, ce n’est pas un drapeau rouge et une croix blanche. Ma fierté, c’est mon pays quand il fait passer la vie et la liberté de deux de ses citoyens avant une pseudo dignité digne de romans moyenâgeux. Ce sont les dictatures qui tuent pour l’honneur. La Suisse, elle, sauve des vies plutôt que son « honneur ».

Que les otages soient libérés ou pas cette semaine, l’action de Merz était la bonne: privilégier l’individu avant la tribu. Et cette action sera, j’en suis sûr, couronnée de succès.

Il est à se demander pourquoi avoir laissé la situation pourrir à ce point, alors qu’il aurait sans doute suffi de mettre de côté notre fierté et de réfléchir un peu raisonnablement.

Ni la Suisse, ni le canton de Genève ne doivent se prendre pour des Zorros et donner des leçons à la planète entière. Le DFAE s’est déjà planté en Israël, à croire pouvoir tout régler, il a tout fait faux en Libye aussi. Il est intéressant de constater que c’est aujourd’hui le Département des finances qui répond aux questions des médias et que le ministre des finances pourrait être le responsable du premier vrai succès des affaires étrangères suisses de l’année, si ce n’est de la décennie.

Merci Hans Rudolf Merz, je suis heureux de vous avoir comme président.

Publicités

Responses

  1. Mnosiur (ou Maître) Nantermod,
    Il n’est pas dans mes habitudes de réagir aux âneries débitées sur la toile, mais là je ne peux demeurer indifférent.
    Je crois savoir que vous êtes juriste, voire même avocat-stagiaire et à cet égard, je ne comprends pas que vous puissiez cautionner un contrat léonin qui bafoue la souveraineté de notre pays, se moque des principes de l’Etat de droit et du fédéralisme et foule aux pieds l’essence même du pacte de 1291 qui exclut toute intervention ou immixtion d’un juge étranger dans nos affaires internes.
    Mais il est vrai que vous les libéraux-radicaux, un unique principe de base vous guide: celui de l’opportunisme et du matérialisme: pourvu que les puissances financières et économiques soient sauves, le reste n’a aucune importance.
    En définitive, le texte signé par votre cher et radical Président de la Confédération n’est qu’un vulgaire torchon et votre plaidoyer en sa faveur n’est que flagornerie.

  2. Monsieur Chanton,

    Vous devriez lire l’histoire suisse depuis 1291: les « juges étrangers » ont déjà sévi à plus d’une reprise, à commencer par la Cour internationale de justice qui fonctionne aussi de manière arbitrale et qui s’est prononcé à plusieurs reprises sur des cas où la Suisse était partie.
    L’accord ne bafoue pas notre Etat de droit (encore faudrait-il savoir ce que signifie ce mot si souvent employé comme un slogan), ni nos traditions. Il est au contraire l’expression même de ce qui se fait traditionnellement en droit international public.

    L’objectif n°1 de M. Merz était le retour des otages, nous verrons bien s’il sera rempli d’ici au 1er septembre.

    Pour ce qui est du matérialisme des libéraux-radicaux, je vous l’accorde: nous pensons à notre économie, parce que c’est elle qui crée nos postes de travail.

    Évidemment que le texte signé par M. Merz est un torchon, et alors ? Ce qui compte, c’est la vie de nos deux compatriotes, et subsidiairement le bon fonctionnement de notre économie d’exportation. Les excuse, les mots et les déclarations à l’emporte-pièce, elles, disparaissent.

  3. Votre réponse donne raison à Lénine: le capitaliste est prêt à vendre la corde avec laquelle il sera pendu !

    • Pour info, Lénine et mort et le communisme aussi!

      Il a sans doute volé la corde que le capitaliste avait dans sa main!

  4. On voit une fois de plus qu’à gauche on se fiche de la question de l’emploi une fois les discours terminés.

    Ou alors on aimerait créer des postes de travail sans se salir les mains avec le « capitalisme », les « entreprises » ou le « matérialisme ». Des emplois fictifs, quoi !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :